Lune de Miel en Baie d'Halong

April 17, 2018

Du 15 au 17 avril

 

 

S’il n’y avait qu’une raison d’inscrire le Vietnam à son itinéraire de voyage, ce serait probablement celle-ci… la fameuse Baie d’Halong. Cette baie aux paysages pittoresques dont nous avons tous déjà rêvé en regardant l’un ou l’autre reportage bien calé au creux d’un canapé.

Puis, au fil des mois de voyage, tu rencontres des personnes qui en reviennent et qui te mettent en garde : « Si vous voulez la faire, faites la bien, ne lésinez pas trop sur le budget » // « Essayez de sortir des sentiers battus, sinon vous serez franchement déçus ! »

Les guides touristiques s’y mettent aussi puisque le Lonely annonce clairement que même un chien pourrait tenter de te vendre une croisière !

Alors, une fois n’est pas coutume, on n’a pas trop fait les malins et on a sagement suivi les conseils…

 

C’est donc après quelques recherches, lecture d’avis et demandes d’offre (pouvant aller de 90 à …. plus ou moins 9000 euros) que nous optons pour une compagnie haut de gamme mais toutefois raisonnable, ayant pignon sur rue dans un « quartier bobo» d’Hanoï, proche de la cathédrale – « Indochina Junk ». C’est totalement hors-budget au regard de nos dépenses journalières autorisées mais nous le savions avant départ…

C’est quelque chose qu’on ne voulait pas rater puisqu’on a carrément décidé que ce serait notre petit moment « voyage de noce »… une petite croisière romantique de 3 jours et 2 nuits de manière à échapper au circuit touristique classique et à sortir du sillon tracé par les innombrables jonques surchargées qui arpentent la baie.

 

Passée l’excitation du pick-up en van-VIP-Limousine arrive tout aussi rapidement la déception d’une météo en-dessous de tout ! Notre arrivée au port de Hong Ha est aussi triste que la ville en elle-même. Il fait gris, c’est bouché de partout et pour la première fois, on se dit même qu’on a un peu froid.

 

L’endroit devait être charmant autrefois… mais c’était autrefois. Avant qu’on ne construise une grande roue sur son sommet, avant qu’on y ajoute un téléphérique pour y accéder… Vivement la jonque, vivement de s’échapper…

 

Et puis… la voici… un petit bateau comme on peut en rêver… une jonque de tradition, toute de bois… les filles n’en reviennent pas ! Elles pensaient que ça n’arrivait que dans les films ! « Maman, tu te rends compte ??? C’est exactement comme dans Titanic… »

Euh… oui, espérons juste que ça ne se finisse pas pareil…

Blague à part, ça sent bon la marqueterie fraîchement cirée et la délicieuse cuisine que le personnel de bord s’évertue déjà à préparer pour notre dîner gastronomique ! Nous allons vivre 48 heures hors du temps et on s’en réjouit ! Finalement, peu importe cette météo si capricieuse.

 

Voici donc le premier des « trois temps » de la valse des couleurs de la baie d’Halong… les nuances de gris.

De la mer au ciel en passant bien évidement par les pics karstiques, aujourd’hui tout est gris. On se retrouve face à tant de variations qu’on ne peut plus vraiment les compter… Ici, fiction et réalité se confondent, il ne faudrait pas boire des tonnes d’Happy Water pour se croire devant une photographie noire et blanc à l’échelle 1:1.

C’est époustouflant, ça donne lieu à des dizaines et des dizaines de photos, le jeu étant de parvenir à capturer le plus de nuances, le plus de profondeur de pics…

 

Entre les gouttes matinales du deuxième jour, furtivement, on aperçoit enfin un rayon de soleil. Timide au premier abord, il ne tardera pourtant pas à s’installer confortablement à l’heure du déjeuner-sur-plage pour laisser place à un après-midi sous un ciel bleu azur. C’est le deuxième temps ; celui du bleu, celui qui nous permet de nous installer confortablement sur le pont, de profiter de la quiétude offerte par les lieux en observant les pains de sucre sous un autre jour. Ils ne sont plus uniquement gris de leur roche si caractéristique mais se couvrent fréquemment d’une généreuse végétation. Ils ne s’écrasent plus dans une mer matte mais dans des eaux azurées dont les reflets nous laissent découvrir la richesse des fonds marins en ces lieux. La Belle semble prête pour son deuxième shooting photo.

 

Enfin, après une brève escale sur l’une des nombreuse petites plages de la baie, nous remontons à bord pour accéder au troisième temps : celui de l’orange, celui d’un ciel qui s’enflamme pour nous laisser profiter d’un des plus beaux couchers de soleil qu’il nous sera donné de voir dans notre vie. Pour ce voyage de noce, le romantisme est poussé à son paroxysme ! Ici même le capitaine s’amuse à naviguer pour donner au soleil la position centrale qu’il mérite. Ici tout le monde s’est arrêté, le temps de l’émerveillement.

 

Si notre escapade maritime fut également l’occasion de découvrir quasiment toutes les spécialités que la gastronomie vietnamienne puisse nous offrir, elle nous offrit aussi le luxe de vivre plus librement. Ici, nous ne devons pas nous soucier d’un chien voulant mordre le mollet d’Adèle ou d’une mobylette passant trop près des pieds de Nelle. Ici, nous pouvons relâcher un peu la pression, prendre une bonne bouffée d’air, inspirer à fond avant de déjà retourner vers notre très chère Hanoï qui nous attend, aussi frénétique qu’elle puisse l’être pour de nouvelles aventures…

 

 

pour plus de photos, visitez notre page Facebook- La Petite Escapade

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Vous pourriez aussi aimer...

L'Allemand qui Parlait à l'Oreille des Pigeons

September 26, 2018

Singapour - La Fierté du Père!

July 26, 2018

1/15
Please reload

DSC00367
fb5f8458-ebea-44a8-98f8-cd2b56284e9c
DSC09891
IMG_1793
DSC08439
DSC07864
DSC07593
DSC06796
DSC06863
IMG_8396
DSC06652
DSC06565
d7dac7fc-8178-4e26-8130-083444a3fca7
DSC05203
IMG_4614
DSC04002
DSC03960
DSC00305

© 2018 by La Petite Escapade